Archives for : December2014

Le 3 décembre 2014

LES MEMBRES DE L’ACCA SE RÉJOUISSENT DE LA RATIFICATION DE L’ACCORD DE LIBRE-ÉCHANGE CANADA-CORÉE

 Une mise en œuvre rapide, la prochaine étape pour accéder au marché coréen

 OTTAWA, ONTARIO, 3 décembre 2014 – L’Alliance canadienne du commerce agroalimentaire (ACCA) se réjouit de la ratification de l’accord de libre-échange Canada-Corée annoncée plus tôt aujourd’hui.

« Nous sommes reconnaissants au gouvernement du Canada pour ses efforts inlassables en vue de conclure cet accord, souligne la présidente de l’ACCA, Lisa Skierka. Grâce à l’annonce d’aujourd’hui selon laquelle l’accord a reçu la sanction royale au Canada et a été pleinement ratifié en Corée du Sud hier, nous sommes sur le point de faire profiter les Canadiens et Canadiennes des retombées du libre-échange avec la Corée du Sud. »

La Corée du Sud est un marché lucratif de 50 millions de consommateurs et une plaque tournante de la chaîne d’approvisionnement de l’Asie. Les membres de l’ACCA s’entendent tous sur la nécessité d’approuver cet accord et de le mettre en œuvre à compter du 1er janvier 2015.

« Un commerce stable et ouvert avec la Corée est prioritaire pour l’industrie du canola. La mise en œuvre de l’accord le 1er janvier 2015 rétablira l’égalité des chances pour l’industrie canadienne du canola, affirme Brian Innes, vice-président, Relations gouvernementales, pour le Conseil canadien du canola (CCC). »

Le CCC estime que les exportations de graines et d’huile de canola, qui atteignent actuellement 60 millions de dollars et 90 millions de dollars, respectivement, pourraient doubler si l’ALECC était mis en œuvre.

Il y a encore quelques années, le Canada était le fournisseur privilégié de la Corée pour de nombreux produits agroalimentaires. Toutefois, les accords commerciaux conclus par la Corée avec les principaux compétiteurs du Canada (notamment l’Union européenne, les États-Unis et l’Australie) et les droits de douane élevés ont considérablement réduit les échanges entre les deux pays. L’ALECC abolira les tarifs historiquement élevés sur les exportations agroalimentaires canadiennes, une étape importante du rétablissement du commerce entre les deux pays.

« L’élimination des tarifs d’importation sud-coréens permettra à l’industrie canadienne du porc de recouvrer sa position traditionnelle de premier fournisseur de l’un des principaux pays importateurs de porc au monde, a déclaré Jean-Guy Vincent, président du Conseil canadien du porc.

Dès que les transformateurs et les exportateurs de viande du Canada auront retrouvé un accès concurrentiel, on prévoit que les exportations annuelles de bœuf et de porc reprendront et dépasseront leurs sommets antérieurs. La Corée est l’un des plus grands importateurs de viande au monde, avec des besoins en importation excédant les 2 milliards de dollars annuellement en bœuf et en porc.

« Je me réjouis de l’entrée en vigueur de l’ALECC à temps pour rétablir la compétitivité du bœuf canadien sur le marché coréen, a mentionné Dave Solverson, président de la Canadian Cattlemen’s Association. »

L’ALECC signale aux consommateurs coréens qu’ils peuvent recommencer à se procurer du bœuf canadien et conserver une position concurrentielle à long terme.

De plus, comme la Corée du Sud est le quatrième marché de l’orge de brasserie, la ratification et la mise en œuvre de l’ALECC créeront de nouveaux débouchés pour l’industrie brassicole et les producteurs d’orge canadiens.

« Cet accord procurera aux malteurs canadiens non seulement une stabilité d’exportation concurrentielle en Corée, mais il leur ouvrira la porte à ce que sera à notre avis la plus importante hausse de vente des onze dernières années, a ajouté Phil de Kemp, président de l’Association de l’industrie brassicole du Canada. »

L’ACCA est une coalition d’organismes nationaux et régionaux qui préconisent un contexte commercial international ouvert et transparent pour nos industries agroalimentaires. Les membres de l’ACCA comprennent les regroupements de producteurs, de transformateurs, de négociants et d’exportateurs des grands secteurs qui dépendent du commerce au Canada. Ensemble, ces secteurs produisent presque 80 % des exportations agricoles et agroalimentaires canadiennes, ont un chiffre d’affaires annuel d’environ 40 milliards de dollars et emploient directement près de 500 000 Canadiens.

 

-30-

Pour obtenir plus d’information, communiquez avec :

Claire Citeau

Directrice générale

Alliance canadienne du commerce agroalimentaire (ACCA)

cciteau@cafta.org

613-560-0500

December 3, 2014

CAFTA MEMBERS PLEASED WITH IMPORTANT MILESTONE FOR CANADA–KOREA FREE TRADE AGREEMENT

Quick implementation is the next step to access the Korean market

OTTAWA, ONTARIO, December 3, 2014 – The Canadian Agri-Food Trade Alliance (CAFTA) is pleased with today’s announcement that the Canada–Korea Economic Growth and Prosperity Act has received royal assent. This announcement, in conjunction with the conclusion of the South Korea’s ratification process, is the next step to concluding the Canada–Korea Free Trade Agreement (CKFTA).

“We would like to thank the Government of Canada for their tireless work towards completing this agreement,” said CAFTA President Lisa Skierka.  “With today’s announcement, we are on track for bringing the benefits of free trade with South Korea home to Canadians.”

South Korea is a lucrative market of 50 million consumers and a key central hub for the Asia–Pacific agri-food supply chain. CAFTA members are united in their approval of this agreement, and the need for it to be implemented by January 1, 2015.

“Stable and open trade with Korea is significant for the canola industry. Implementing the agreement on January 1, 2015 will allow Canadian canola to enter the market on a level-playing field,” said Brian Innes, vice president of government relations for the Canola Council of Canada (CCC).

The CCC estimates that exports for canola seed and canola oil, $60- and $90-million per year respectively, could double once the CKFTA is implemented.

Until a few years ago, Canada was a preferred supplier to Korea for many agri-food products. However, trade agreements established by Korea with Canada’s top competitors (including the European Union, the United States and Australia) and high tariffs have reduced trade between the two countries dramatically. The CKFTA will remove the historically high tariffs on Canadian agri-food exports, an important step in rebuilding trade between the two countries.

“The elimination of South Korean import tariffs will allow the Canadian pork industry to recover its traditional position as a lead supplier to what is one of the world’s most important pork importing countries,” said Jean-Guy Vincent, chair of the Canadian Pork Council.

Once Canada’s meat processors and exporters regain competitive access, it is projected that annual beef and pork exports will rebound and surpass their previous peaks. Korea is one the most important meat importers in the world with import demand exceeding $2 billion for beef and pork products annually.

“I am very pleased that the CKFTA will be in place on time to restore a competitive position for Canadian beef in the Korean market,” said Dave Solverson, president of the Canadian Cattlemen’s Association.

The CKFTA signals to Korean buyers that they can resume their relationship with Canadian beef and maintain a long-term competitive position.

Additionally, South Korea is the fourth-largest market for malting barley. A ratified and implemented CKFTA will result in new marketing opportunities for the malt industry and for Canadian barley farmers.

“This agreement will provide Canadian maltsters not only competitive export stability into Korea, but also it opens the door for what we believe will be significant increased sales over the course of the next 11 years,” added Phil de Kemp, president of the Malting Industry Association of Canada.

CAFTA is a coalition of national and regional organizations that support a more open and fair international trading environment for agriculture and agri-food. CAFTA’s members include producer organizations, processors, marketers and exporters from the major trade dependent sectors in Canada. Together, these sectors produce almost 80 per cent of Canada’s agriculture and agri-food exports, conduct about $40 billion in business annually and directly employ close to 500,000 Canadians.


-30-

For further information, contact:

Claire Citeau

Executive Director

Canadian Agri-Food Trade Alliance (CAFTA)

cciteau@cafta.org

613-560-0500