Nouvelles

Objet : L’opportunité pour le Canada de briller aux discussions commerciales de la région Asie- Pacifique

Objet : L’opportunité pour le Canada de briller aux discussions commerciales de la région Asie- Pacifique

Monsieur le Ministre,

Par la présente, nous voulons réitérer notre appui indéfectible aux efforts du Canada pour un meilleur accès aux marchés émergents de la région de l’Asie-Pacifique pour nos produits agricoles et agroalimentaires. Les éventuelles possibilités de tirer parti des avantages de l’accord du Partenariat transpacifique (PTP) retient tout particulièrement notre attention; à ce jour, le PTP reste la meilleure opportunité qui soit pour préserver la compétitivité du secteur agroalimentaire canadien, créer des emplois et contribuer à la croissance économique du Canada.

Les pourparlers avec les parties signataires restantes du PTP, qui auront lieu au Chili le 15 mars, constituent une opportunité idéale pour le Canada de relancer le libre-échange dans la région en utilisant le partenariat comme base d’une nouvelle entente éventuelle, et mettre ainsi en lumière les avantages d’un accord régional. Le Canada est, après tout, la deuxième économie à la table des discussions, depuis le retrait des États-Unis du PTP.

Les organisations signataires ci-dessous représentent des centaines de milliers d’agriculteurs, de producteurs et d’entreprises de transformation agroalimentaires à travers les communautés rurales et urbaines du Canada, qui dépendent toutes d’accords de libre-échange tel le PTP. C’est un meilleur accès aux marchés internationaux grâce à des accords commerciaux qui nous a permis de faire croître nos exportations agricoles et agroalimentaires de 103 p. 100 au cours des 10 dernières années, pour atteindre plus de 56 milliards de dollars. Aujourd’hui, 90 p. 100 des agriculteurs canadiens dépendent des marchés d’exportation et plus de la moitié de tout ce que nous produisons est exporté hors de nos frontières.

Les mesures et signaux provenant du gouvernement fédéral sont encourageants – en particulier, votre participation à la réunion ministérielle au Chili est une bonne nouvelle. Le récent rapport sur le PTP rédigé par le Département Affaires mondiales témoigne également des mérites sans réserve de l’entente du PTP.

Le Canada était très près d’entrer dans une nouvelle ère de libéralisation commerciale, notamment avec le Japon, avant que les États-Unis ne se retirent du PTP. Cette entente aurait permis un meilleur accès pour les exportateurs canadiens sur le marché japonais, quatrième marché mondial d’importation. Aujourd’hui, pour le Canada, obtenir l’attention du Japon pourrait s’avérer difficile — surtout depuis que les États-Unis ont déclaré leur intention de négocier un accord commercial bilatéral avec eux.

La signature et la ratification en Europe de l’Accord économique et commercial global (AECG) ont permis de démontrer à un monde qui semble en proie au protectionnisme que les échanges commerciaux et le maintien du commerce international est mutuellement avantageux à terme.

Nous aimerions constater la poursuite de cet élan en ce qui concerne le PTP, en utilisant le travail déjà réalisé sur l’entente et en préservant ses avantages économiques et stratégiques. Une nouvelle entente pourrait se dessiner au Chili, une entente qui pourrait permettre aux États-Unis de participer en temps opportun; une entente qui pourrait même inclure plus de partenaires que les 11 pays actuels.

Le Canada a l’opportunité de briller en relançant cet accord et en aidant à définir la marche à suivre. Comme vous l’avez-vous-même mentionné, « aujourd’hui, le monde se tourne vers le Canada en matière de commerce progressiste. »

Nous savons également que le monde n’est pas immobile. Le temps presse et les portes se referment vite sur les opportunités offertes au sein des économies les plus dynamiques de la région du PTP – le Japon, la Malaisie et le Vietnam, entre autres.

L’Australie a déjà un accord de libre-échange avec le Japon. L’Union Européenne (UE) et le Japon sont sur le point de conclure leurs négociations bilatérales. L’an dernier, l’UE a conclu un accord de libre-échange avec le Vietnam.

Un regain d’effort pour diversifier nos options commerciales aidera à protéger le Canada contre la levée de barrières et de fermeture de frontières. Le Canada ne devrait pas être à la traîne lorsque d’autres pays obtiennent un accès préférentiel pour leurs produits.

A l’heure où plusieurs se demandent si un accord comme le PTP est nécessaire, nous pensons qu’il s’agit précisément d’un accord équilibré, complet et moderne, et qui, surtout, nous met à égalité avec nos concurrents mondiaux et crée une forme nouvelle de collaboration et transparence accrues en matière de barrières non tarifaires.

Le Canada se trouve aujourd’hui à la veille d’une importante occasion de défendre nos intérêts commerciaux auprès des pays du PTP et d’une même voix, clamer la nécessité d’ouvrir les marchés mondiaux aux échanges. Au moment où vous vous préparez pour les réunions au Chili, nous ne pouvons que vous exhorter à démontrer le leadership canadien nécessaire pour que les exportations agricoles et agroalimentaires puissent continuer à faire croître l’économie et soutenir des centaines de milliers d’emplois partout au Canada.

Sincèrement,

Alliance Canadienne du Commerce Agroalimentaire (ACCA)
Canola Council of Canada
Canadian Meat Council
Canadian Pork Council
Canadian Cattlemen’s Association
Grain Growers of Canada
Cereals Canada
Barley Council of Canada
Canadian Sugar Institute
Canadian Canola Growers of Canada
Pulse Canada
Soy Canada
National Cattle Feeders’ Association
Alberta Cattle Feeders’ Association
BC Grain Producers Association
Alberta Canola Producers Commission
Saskatchewan Canola Development Commission
Manitoba Canola Growers Association
Grain Farmers of Ontario
British Columbia Cattlemen’s Association
Producteurs de Grains du Québec
Alberta Beef Producers
Saskatchewan Stockgrowers Association
Manitoba Beef Producers
Beef Farmers of Ontario
Ontario Canola Growers
Alberta Barley Commission
Saskatchewan Barley Development Commission
Atlantic Grains Council
Beer Canada
Malting Industry Association of Canada
Brewing and Malting Barley Research Institute
Canadian Malting Barley Technical Centre
Cargill
SeCan
FPGenetics
University of Saskatchewan: Crop Development Centre
Western Barley Growers Association
PEI Cattle Producers

Pour information:
Claire Citeau
Alliance Canadienne du Commerce Agroalimentaire
613-560-0500 / 613-266-9104
cciteau@cafta.org